Résolution 2021 : penser l’économie et l’écologie avec optimisme

par | Jan 12, 2021 | Tendances

2021, optimisme, économie, écologie

Résolution 2021 : penser l’économie et l’écologie avec optimisme 

Au lendemain d’une année sombre pour l’économie, l’écologie et les relations internationales, notre monde a besoin d’optimisme. En cette nouvelle année 2021, rassemblons nos forces pour repenser notre façon d’envisager des solutions en termes d’écologie et d’économie.

Covid, vaccin, tensions internationales : finir 2020 sur un goût amer

Tout d’abord, il est encore temps de vous souhaiter une belle année 2021. Cette année, plus encore que les autres, nous avons besoin d’un horizon optimiste. La bonne nouvelle c’est que, si nous regardons bien, nous l’avons juste devant nous.

Alors, certes, nous pourrions parler du COVID qui continue sa course et de l’échec de la stratégie française de vaccination. Nous pourrions également évoquer des tensions nationales que nous voyons au quotidien. Effectivement, nous pourrions dresser un tableau noir de notre société actuelle, qui ne serait vraiment pas galvaudé. Cependant, ce pessimisme ne serait pas constructif et serait une simple redite de ce que les médias nous proposent comme actualité au quotidien.

Alors, pour cette nouvelle année je vais plutôt me focaliser sur ce qui va bien dans notre société et sur ce qui peut faire changer notre monde dans le bon sens. Selon moi, nous devons rester optimistes et croire en nos défis climato-économiques. Nous avons des sources d’espoir. 

2021, économie, écologie, optimisme

En 2021, et si on repensait l’économie (et l’écologie) ?

Nous savons tous que le changement climatique est un problème majeur. Ainsi, un changement est nécessaire, et maintenant. Cependant, il ne faut pas le faire dans un but purement dogmatique et idéologique totalement déconnecté de la société. Il faut le faire avec elle et pour elle. En effet, la transition écologique est malheureusement trop souvent portée aux nues par une caste trop sectaire et déconnectée de la réalité du quotidien. Souvent, obnubilée par des KPI ubuesques voire parfois inutiles. 

Qui a dit que l’écologie devrait être opposée à l’économie ?  Les deux sont totalement compatibles. Si on prend l’exemple de l’agriculture, la transition agricole devrait nous pousser à faire des productions plus durables et avec une diffusion plus locale. Mais aussi, moins intensive mais rentable et insérée dans notre modèle économique.

Le résultat serait que nos agriculteurs auraient une meilleure situation. De plus, notre économie agricole serait plus solide, moins subventionnée et donc plus durable. Ainsi, cela permettrait par un cercle vertueux. D’autres pays pourraient redevenir compétitifs sur des cultures locales et donc rebooster leur propre économie agricole. C’est un constat rapide et facile certes mais il est réel et en d’autre temps nous pourrions aisément développer cette idée. Cette transition est une révolution de notre mode de fonctionnement et de notre mode de pensée mais totalement compatible avec le développement économique. 

Des nouvelles optimistes pour 2021

Pour ma part, je vois cette société changer et évoluer dans le bon sens. Nous avançons lentement, mais nous avançons. Je suis optimiste quand je vois un milliardaire faire construire un navire pour collecter 5 tonnes de déchets plastiques par jour.

Je suis optimiste quand je vois la jeunesse se mobiliser pour exprimer ses craintes. Cependant, nous devons également proposer des solutions constructives. Bien que je ne soit pas toujours d’accord avec leurs prises de positions, des personnes telles que Greta Thunberg ou Camille Etienne font indéniablement bouger les choses.

Je suis optimiste quand je vois l’évolution de certains secteurs économiques ancestraux, comme le secteur automobile. En effet, il existe une vraie avancée de l’hybride et de l’électrique. À ce sujet, on pourra toujours relever les fausses notes. Certes, la production de batteries et le stockage de ces dernières après usage est encore très problématique, mais une progression est en marche. Enfin, je suis également particulièrement optimiste quand je vois toutes les actions menées par les associations comme Time for the Planet. Cette dernière œuvre pour le développement d’entreprises qui auront pour but de transformer notre monde en le pensant écologiquement et économiquement compatible.

À mon petit niveau j’essaie de mettre ma goutte de contribution quotidienne au sein d’ETEAM afin de me sentir acteur de ces évolutions qui sont nécessaires. 2021 et les années qui suivent s’avancent et avec elle leur lots de bonnes nouvelles il faut juste prendre le bon angle pour les regarder.